En Sarkozie

Politis  • 21 mai 2009
Partager :

Propagande

Le PS a « exigé » lundi l’arrêt de la diffusion du clip du gouvernement incitant à voter aux élections européennes. « Ce n’est ni plus ni moins qu’un clip de l’UMP » , accuse Benoît Hamon. Si cette pub ne présente aucune image du Parlement européen, on y voit l’Europe décoller avec Nicolas Sarkozy et la présidence française de l’UE, tandis qu’une jeune femme assure qu’ « une page se tourne » . Bref, c’est lourdingue, et le PS est fondé à saisir le CSA pour en demander l’arrêt. Mais pourquoi si tard ? Le clip UMPiste est sur toutes les chaînes depuis le 9 mai (jusqu’au 22), et les socialistes se réveillent le… 17 mai. Ils n’ont pas la télé à Solferino ?

TF 1, télé officielle

On le savait déjà, mais c’est maintenant confirmé par un haut responsable du ministère de la Culture : TF 1 est dans le « camp » du pouvoir. Après avoir d’abord nié, Christine Albanel a finalement dû reconnaître que c’est bien le directeur adjoint de son cabinet qui a fait suivre à la direction de TF 1 le fameux mail du salarié de la chaîne privée qui critiquait la loi Hadopi. Précisant qu’elle avait mis à pied son collaborateur, la ministre, interrogée à l’Assemblée nationale sous les huées de l’opposition, a certes dit regretter le geste de celui-ci mais l’a néanmoins défendu à demi-mot puisque celui-ci aurait fait suivre le fameux courriel uniquement « pour information » . Or c’est finalement le Canard enchaîné qui a révélé le fin mot de l’affaire en publiant le contenu du mail du haut fonctionnaire à la direction de TF1 : « Vous avez chez vous quelqu’un qui tire contre son camp ! » Il s’agissait donc bien d’une désignation en règle d’un mouton noir au sein de la télé Bouygues, mouton noir dûment licencié dès le lendemain. En Sarkozie, TF 1 est donc bien la télé officielle.

Les échos
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don