Ici

Embrouilles des ondes On pressentait bien qu’on aurait pu les écrire il y a trois mois, les décisions du Grenelle des ondes conclues lundi : Bachelot vient lestement de s’affranchir des mini-ouvertures annoncées dans la synthèse des débats, pour recopier in fine la première lettre de mission de Fillon : il n’y a pas lieu de légiférer sur les antennes, puisqu’il n’y a pas de preuve d’impacts sanitaires. Et puis les mobiles destinés aux moins de 6 ans leur seront interdits d’usage – mais pas de vente ! Pour…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents