Dans la jungle du off

Parmi la profusion de pièces présentées au festival off, voici notre première sélection, entre classiques et modernes.

Les Loupiotes de la ville Antoine Guiraud et Kamel Isker pensent avoir inventé le « mime perturbé » . Ce n’est pas toujours perturbé, un mime, quand il se place dans la lignée des grands burlesques américains ? Peu importe, car ces deux-là semblent bien partis pour renouveler le genre. Très musclés, puissants sans s’en donner l’air, rêveur sous des chapeaux melon, ils parlent, mais on ne comprend pas un mot. Ils occupent une scène qu’ils ont voulue vide, laissant à leurs histoires imprécises l’art…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.