Ici

Geisser sous la menace Suite, et non fin, de l’affaire Geisser (voir Politis n° 1058). Lundi 29 mai, la commission de discipline du CNRS n’a transmis aucune proposition de sanction à la direction générale, qui accuse le chercheur Vincent Geisser de manquement grave à l’obligation de réserve. Ce spécialiste de l’islam et du monde arabe s’était vu aussi reprocher d’avoir utilisé « des termes diffamatoires d’une grande violence » à l’encontre du fonctionnaire « Sécurité-Défense » du CNRS qui le suspecte de «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.