Là-bas

Politis  • 2 juillet 2009
Partager :

Collaboration

Martin Schulz, le président du groupe « Alliance progressiste des socialistes et des démocrates » (ex-PSE) au Parlement européen n’a pas caché, lors d’une conférence de presse le 25 juin, que son groupe vote la reconduction de Barroso à la tête de la Commission européenne : « La logique parle pour que je dise “niet”. Mais je dois me demander si je ne pourrais mettre en place une meilleure politique sociale-démocrate en posant des conditions auxquelles Barroso devrait se plier. » Un tel vote ne se fera toutefois pas avant l’automne, pour préserver les apparences. En échange, l’accord technique avec les conservateurs du PPE devrait permettre à Martin Schulz de présider le Parlement deux ans et demi. Une meilleure politique sociale-démocrate tient à peu de chose…

Le FMI fidèle à lui-même

À la tête du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn n’a rien changé de la ligne ultralibérale des plans d’ajustement pour sortir de la crise. La Confédération des syndicats indépendants de Bosnie-Herzégovine a ainsi lancé un appel au secours et un mouvement de grève générale depuis que son gouvernement, instruit par le FMI, a imposé un état d’urgence. Les syndicats expliquent que le gouvernement a suspendu la Constitution de Bosnie-Herzégovine « pour toutes les lois réglant les droits de travail, des citoyens âgés et des bénéficiaires sociaux » . Imposer un nivellement social par le bas, le FMI en redemande…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don