Lu

Politis  • 2 juillet 2009
Partager :

Le Cercle des économistes, qui tient ses Rencontres annuelles cette semaine à Aix-en-Provence, ne fait pas mystère de vouloir influencer Nicolas Sarkozy. Mais comment se définissent eux-mêmes ces lobbyistes qui invitent régulièrement journalistes et responsables politiques dans les restaurants chics de la capitale ? « Nous sommes de sensibilités différentes, mais l’extrême rigueur de nos analyses nous autorise un débat qui va au fond des choses » , annonce le président du Cercle, Jean-Hervé Lorenzi, dans le JDD. Modeste avec ça ! Mais encore ? Politiquement, reconnaît-il, la petite famille « s’étend du centre droit au centre gauche » . C’est dire, du centre au centre, si le spectre est étendu, et si le débat est vif ! Pas d’ultralibéraux, nous rassure-t-il, et encore moins d’altermondialistes. En fait, un club homogène de néolibéraux situés quelque part entre DSK et Bayrou. Le pluralisme, quoi !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don