Ici

Politis  • 24 septembre 2009
Partager :

Molex cédé pour 1 euro

Sitôt que fut signé, le 16 septembre, le protocole de reprise du site Molex de Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne) par HIG Capital, le ministre de l’industrie, Christian Estrosi, s’est réjoui de ce « dénouement positif » . Mais pour qui ? Pas pour les salariés : seule une cinquantaine d’emplois sur les 283 seront préservés. Pour HIG, en revanche, c’est le jackpot : ce fonds d’investissement américain récupère une entreprise bénéficiaire pour… un euro, et ne s’engage à apporter qu’un million d’euros qu’il pourra financer en se rétribuant sur les bénéfices à venir quand l’État apportera, lui, 6,6 millions d’euros. Ce financement d’acquisition par emprunt, dit LBO, perpétue la logique financière des précédents propriétaires de Molex avec les plaies que l’on connaît.

La CGT fait chuter le PCF

Prompt à souligner lundi ses succès dans les élections partielles qui se sont tenues depuis les européennes, le PS pourrait bien perdre dimanche le conseil général du Val-d’Oise avec l’élection prévisible de l’UMP Philippe Métézeau dans le canton d’Argenteuil-Est. Avec 52,9 % des suffrages exprimés, dans un scrutin marqué par une forte abstention (73,6 %) qui ne lui permet pas d’être élu au premier tour, il devance de 21,4 points la communiste Marie-José Cayzac, qui avait emporté le canton de 22 voix en 2008. Celle-ci était pourtant soutenue par le PS, les Verts, le PRG, le MRC, LO et les Alternatifs. Mais elle paie l’absence de réalisations et la hausse des impôts décidée par la municipalité d’union de la gauche de Philippe Doucet (PS) depuis 2008. C’est parmi le personnel communal que les critiques sont les plus vives : « Souffrance au travail, harcèlement moral, stress, insultes, atteinte à la dignité, délation… » La liste des griefs dressée dans le bulletin de la CGT des communaux est impressionnante. Et ne fait pas le tri entre les élus PS, PC, LO et Verts.

Les échos
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don