Lu

Les ultralibéraux se faisaient plutôt discrets depuis que la crise financière a démoli leurs thèses. Les voilà de retour avec, en tête, Nicolas Baverez, auteur d’une glorieuse chronique dans le Monde Économie (8 septembre). La crise « a changé la donne » , s’inquiète l’économiste. « L’intervention massive des pouvoirs publics a donné naissance à un nouveau capitalisme d’État » (horreur !). Et cela « crée de multiples distorsions de concurrence » (vous avez bien lu). Paroles de Baverez, l’État en fait…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.