Assises pour le changement, inscrivez-vous !

Rendez-vous
les samedi 7 et dimanche 8 novembre, Bourse du travail de Saint-Denis
(métro Saint-Denis, Porte-de-Paris).

Politis  • 15 octobre 2009 abonné·es

Nous voilà à un peu moins d’un mois de nos « assises pour le changement », qui se tiendront à la Bourse du travail de Saint-Denis, les samedis 7 et dimanche 8 novembre. Politis propose à cette occasion à de nombreux acteurs de la gauche politique, écologique et sociale de débattre à partir de plusieurs grands thèmes répartis en quatre tables rondes (voir ci-dessous). Nous avons également demandé à des « grands témoins » d’intervenir pour tracer des pistes de réflexion. Ainsi, l’économiste Frédéric Lordon, le sociologue Éric Fassin, Aurélie Trouvé, coprésidente d’Attac, et Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des droits de l’homme, nous ont déjà confirmé leur présence. D’autres sont pressentis, dont nous attendons des réponses définitives. Les assises s’achèveront par un débat sur « la stratégie de rassemblement » entre les porte-parole et responsables d’organisations et de partis de la gauche écologiste et sociale.

Pour faciliter l’organisation de ces deux journées très denses, nous proposons à nos lecteurs de s’inscrire dès maintenant. L’entrée est évidemment gratuite.

Comment procéder :

1/Inscription par courriel : pagecourrier@politis.fr

Merci de préciser en « objet » : « inscription assises ».

Et dans le corps du texte : nom, prénom, ville. Puis, mentionner : « Présent samedi » ou « présent dimanche » ou « présent samedi et dimanche ».

2/Il est également possible de s’inscrire par téléphone 01 55 25 86 86, auprès de Brigitte Hautin.

L’association « Pour Politis » peut organiser l’accueil pour un nombre limité de lecteurs qui ne sauraient où loger le samedi soir.

RAPPEL DU PROGRAMME

Présentation : 9 h 30-10 h

1re table ronde : samedi 7, 10 h-12 h 30

« Changer l’économie »

– Une autre répartition des richesses
(rapport capital-travail).
– Croissance ou décroissance ?
– Défense du service public (question
de l’État et de l’appropriation sociale).
– Une autre conception du territoire.
– Faut-il une planification écologique ?

2e table ronde : samedi 7, 14 h-16 h

« Changer les comportements, une question politique »

– Les rapports à l’environnement
(transports collectifs, etc.).
– Les rapports hommes-femmes.
– Les relations politiques (rapport au pouvoir, cumul, changer les institutions…).
– Nouvelles formes de militantisme.

3e table ronde : samedi 7, 16 h 30-19 h

« Changer les rapports Nord-Sud »

– Quelle politique migratoire ?
(sans-papiers).
– Quelle citoyenneté ? (droit de vote).
– Quelle aide au développement ?
– Quelle Europe ?
– En finir avec le colonialisme sous toutes
ses formes (Françafrique, Palestine,
FMI, Banque mondiale).
– Changer la politique de défense.

Possibilité : soirée européenne
(20 h 30-23 h) avec invités allemands,
portugais, hollandais, etc.

4e table ronde : dimanche 8, 10 h-12 h 30
[^2]

« Reconquérir les libertés publiques »

– Quelle police ?
– Quelle justice ?
– Quelle protection pour
le mouvement social ?
– Quels droits humains ?

Débat : dimanche 8, 14 h-16 h :

« Quel rassemblement à gauche (Front de gauche ou autre, etc.) ? »

Participants : les porte-parole des formations politiques invitées.

[^2]: Comme nous l’avions indiqué, nous avons voulu tenir compte des remarques et suggestions venant de participants pressentis ou de lecteurs. Nous avons finalement fait le choix de modifier le thème de la 4e table ronde, afin d’éviter les risques de répétitions. Le thème « changer la politique à gauche » étant en réalité transversal à tous les débats, et les questions de stratégie occupant nécessairement une partie du débat du dimanche après-midi. Nous établirons la semaine prochaine un programme définitif et une première liste des participants.

Politique
Temps de lecture : 3 minutes

Pour aller plus loin…

Patrice Bessac : « Nous ne pouvons pas laisser la France à l’extrême droite » 
Entretien 24 mai 2024 abonné·es

Patrice Bessac : « Nous ne pouvons pas laisser la France à l’extrême droite » 

Le maire communiste de Montreuil alerte sur la possibilité de l’arrivée du Rassemblement national au pouvoir, ce qui créerait, selon lui, un « nouveau système politique » auquel « les maires seront les premiers confrontés ». L’édile de Seine-Saint-Denis en appelle à toutes les gauches en vue de la prochaine élection présidentielle pour sortir de la minorité.
Par Lucas Sarafian
Nouvelle-Calédonie : « La position de la France dans le Pacifique est fragile »
Entretien 21 mai 2024 abonné·es

Nouvelle-Calédonie : « La position de la France dans le Pacifique est fragile »

La directrice de l’Observatoire géopolitique de l’Indo-Pacifique à l’Institut de relations internationales et stratégiques, Marianne Péron-Doise, revient sur les enjeux régionaux de la crise calédonienne.
Par Patrick Piro
« Les Kanaks ne renonceront jamais à l’indépendance »
Nouvelle-Calédonie 21 mai 2024 abonné·es

« Les Kanaks ne renonceront jamais à l’indépendance »

Le gouvernement porte la responsabilité des violences en Nouvelle-Calédonie, accuse Dominique Fochi, secrétaire générale de l’Union calédonienne, principal parti indépendantiste du pays.
Par Patrick Piro
« Si la coalition des droites l’emporte, cela pourrait entraîner la plongée vers le chaos »
Entretien 21 mai 2024 abonné·es

« Si la coalition des droites l’emporte, cela pourrait entraîner la plongée vers le chaos »

La tête de liste des Écologistes tente de défendre ses propositions proeuropéennes, comme le fonds de souveraineté écologique ou le droit de veto social. Et dénonce l’extrême droite de Jordan Bardella.
Par Vanina Delmas