Les bons services d’Encel

Qui ne connaît Frédéric Encel ? Ancien responsable du Betar (extrême droite sioniste), lobbyiste professionnel de la politique israélienne la plus belliciste, recyclé dans les débats télévisés sous l’aimable dénomination d’« expert », le voilà promu au rang de chevalier de l’Ordre national du mérite sur proposition du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. La grande nouvelle (qui nous avait échappé) figure dans le Journal officiel du 17 mai 2009, qui présente Encel comme « directeur de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents