Là-bas

Politis  • 5 novembre 2009
Partager :

Saignée bancaire aux États-Unis

Alors qu’en France le gouvernement parle déjà de « sortie de crise », les États-Unis ont enregistré, vendredi 26 octobre, la faillite de 9 banques, un record en une seule journée. Et dimanche, c’est le groupe financier CIT qui a déposé le bilan, ce qui en fait la cinquième plus grosse faillite aux États-Unis depuis 1980. Ce groupe, qui avait reçu 2,33 milliards de dollars du Trésor américain dans le cadre du programme de sauvetage des banques, laisse une ardoise de 65 milliards de dollars. Un an après la faillite de Lehman Brothers, la crise économique s’accélère, avec pas moins de 115 faillites de banques américaines depuis le début de l’année. Et il paraît que le pic est loin d’être atteint.

Karzaï réélu sans gloire

Décidément, l’élection présidentielle afghane aura tourné au fiasco complet pour les Occidentaux. Après les révélations sur les fraudes qui ont entaché le premier tour, et les atermoiements dans l’organisation du deuxième tour, prévu pour le 7 novembre, voilà maintenant le désistement d’Abdullah Abdullah, le principal rival du président sortant pro-occidental, Hamid Karzaï. Fraude, abstention massive et candidature unique : et dire que cette élection était faite pour légitimer un supposé processus démocratique !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don