Là-bas

Politis  • 12 novembre 2009
Partager :

Elie Wiesel pas regardant

Que ne ferait-il pas pour la cause d’Israël ? L’inénarrable prix Nobel de la Paix de 1986, Elie Wiesel, est apparu lors d’une manifestation publique, le 25 octobre dernier aux États-Unis, au côté du pasteur antisémite John Hagee. Celui-ci est, il est vrai, l’un des leaders du mouvement d’extrême droite des chrétiens sionistes, inconditionnels de la colonisation des Territoires palestiniens. Mais le même John Hagee est connu pour ses menaces répétées adressées aux « antéchrists, aux homosexuels et aux juifs ». Le même personnage a déclaré dans un sermon que la Shoah résultait d’un « ordre divin » , et que lorsque l’Antéchrist reviendrait, « il serait homosexuel et partiellement juif, comme Hitler et Marx ». Et dire que Wiesel ne manque jamais une occasion de qualifier d’antisémite quiconque défend le droit des Palestiniens !

Abbas, enfin !

Il semble que le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, soit cette fois déterminée à démissionner si le processus de paix était toujours bloqué du fait du refus israélien et du manque de fermeté américain. S’il ne briguait pas de nouveau mandat lors de l’élection prévue pour le 24 janvier prochain, c’est sans doute toute l’Autorité palestinienne qui s’effondrerait. Mahmoud Abbas est très déçu par l’attitude de la nouvelle administration américaine, qui, après avoir exigé le gel de la colonisation, a finalement cédé à Israël. Sa menace place en face de ses responsabilités Barack Obama. Celui-ci, ayant fait passer sa réforme de santé devant la Chambre des représentants, va-t-il enfin faire preuve d’un peu plus d’audace face à Israël ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don