Lu

Politis  • 12 novembre 2009
Partager :

Un fonds souverain qui encourage la délocalisation de la production, c’est ce qu’a découvert l’Humanité (4 novembre), qui raconte l’histoire de la fermeture envisagée du site de PTPM (129 salariés), une des deux usines de l’équipementier automobile Trèves. Le Fonds de modernisation des équipementiers automobiles (FMEA) a octroyé une aide de 55 millions d’euros en février à Trèves, à condition qu’il ferme deux usines, dont PTPM. Le même groupe, avec le concours du FMEA, est désormais en train de délocaliser sa production en Espagne et au Portugal. Cette histoire touchera-t-elle le fond ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don