Lu

Politis  • 26 novembre 2009
Partager :

C’est une main en or qui a échappé à la vigilance de l’arbitre du match France-Eire, en barrage des éliminatoires de la Coupe du monde de football. Et pas seulement parce que Thierry Henry a ainsi pu faire la passe à William Gallas, qui a marqué le but décisif. Mais surtout parce ce geste coupable a sérieusement gonflé le compte en banque de Raymond Domenech. Selon l’hebdomadaire France Football (19 novembre), le sélectionneur s’apprête à recevoir de la part de la fédération une prime rondelette de 862 000 euros. Chiffre contesté par Raymond Domenech, qui n’a toutefois pas voulu révéler le montant « véritable » du pactole. Aucun des 43 joueurs qui ont pris part aux éliminatoires n’a été oublié. Le plus à plaindre, c’est ce pauvre Aly Cissokho, invité de la dernière heure comme remplaçant pour les deux derniers matches : il ne touchera que 236 000 euros. On comprend mieux pourquoi le sélectionneur et certains joueurs ont eu du mal à contenir une joie démonstrative au coup de sifflet final du match contre l’Eire.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don