Ici

Politis  • 14 janvier 2010
Partager :

Les Verts inventent l’exclusion temporaire

Pour s’être ralliés à Ségolène Royal dès le premier tour, deux militants Verts du Poitou-Charentes, Alain Bucherie, trésorier régional, et Georges Stuart, conseiller régional sortant, viennent d’être exclus du parti écolo pour… six mois. En décembre, les Verts s’étaient prononcés à 93 % pour une liste autonome. Le comité régional a donc légitimement estimé que le cavalier seul de ces deux militants constituait une « violation » du « respect des décisions collectives » . Mais pourquoi parler d’exclusion si la sanction est temporaire ? Une suspension (le mot est plus juste) jusqu’au 22 mars, lendemain du second tour, eût été moins hypocrite.

LO ne sait à quel NPA s’adresser

Interrogée par Profession politique, Nathalie Arthaud explique tout de go que Lutte ouvrière n’a pas été tentée de rejoindre le Front de gauche aux régionales vu que ce dernier veut « rejoindre au second tour les partis de gouvernement » (sic). La nouvelle porte-parole de LO explique qu’avec le NPA « c’est différent » puisque ce parti « est, bien sûr, le plus proche » du sien. Mais, ajoute-t-elle, « il n’a pas une ligne mais plusieurs » . Notant l’existence de « deux ou trois NPA différents », tantôt allié au Front de gauche ou aux Alternatifs, ailleurs non, elle feint de ne pas savoir « à quel NPA […] s’adresser ».

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don