Ici

Politis  • 11 février 2010
Partager :

Braquage en burqa

Dans Point Break , film de série B américain avec Keanu Reeves, une bande de braqueurs multipliaient les hold-up affublés de masques à l’effigie des présidents des États-Unis. Dans la France de 2010, c’est en burqa qu’on braque La Poste. C’est du moins – esprit provocateur ou pratique ? – l’idée qu’ont trouvée deux personnes – il semblerait que ce soit des hommes – pour faire irruption l’arme à la main dans un bureau de poste d’Athis-Mons (Essonne) le 6 février, et se faire remettre l’argent des guichets. Comme quoi le « problème » de la burqa n’est décidément pas une question de religion mais de sécurité.

Un socialiste « président » !

Jean-Noël Guérini, sénateur et président du conseil général des Bouches-du-Rhône, était jusqu’ici considéré (fort modestement) comme le « patron » de la fédération socialiste. Il en est désormais officiellement le « président ». Sur proposition d’Eugène Caselli, premier secrétaire fédéral, qui doit tout à « Jean-Noël », le conseil fédéral l’a élu « à l’unanimité » à ce poste nouvellement créé, vendredi. Cette innovation, contraire à la tradition socialiste, ne s’est jamais vue nulle part en France. Qu’en pense Solferino ? Et, accessoirement, les amis bucco-rhodaniens de Benoît Hamon ? Ils étaient absents au moment du vote ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don