Lu

Politis  • 18 février 2010
Partager :

C’est un comparatif édifiant que nous a offert Libération (15 février) en interrogeant simultanément plusieurs responsables politiques de gauche sur les retraites. Quand Olivier Besancenot préconise de « faire cotiser les actionnaires », quand Jean-Luc Mélenchon suggère de « taxer les stock-options, le capital » , quand Benoît Hamon souhaite « supprimer les niches sociales » et Noël Mamère affirme que « la solution [serait de] faire reculer le chômage » , Jean-Marie Le Guen, spécialiste des affaires sociales au PS, déclare : « Il faut trouver un vrai compromis. » On ne saurait mieux résumer l’ambition molle de la majorité du PS.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don