Lu

Politis  • 25 février 2010
Partager :

La très sérieuse Lettre du financier territorial (février 2010) a calculé l’effet de la suppression de la taxe professionnelle sur les communes isolées de plus de 10 000 habitants. En tête des « principaux perdants » figurent, dans l’ordre, les villes de Gardanne (13), Gennevilliers (92), Valenton (94), Aulnay-sous-Bois (93), Bonneuil-sur-Marne (94), Poissy (78)… Rien que des cités ayant une importante industrie et très majoritairement de gauche. Parmi les 10 plus grandes perdantes, on compte 5 villes PCF, 3 PS, 1 DvG et 1 UMP. Et tout juste 6 villes de droite dans les 20 plus grandes perdantes. En revanche, une seule ville gérée par la gauche, Le Gosier (Guadeloupe) figure dans les 20 plus grandes gagnantes ! Parmi ces heureuses bénéficiaires de la réforme fiscale du gouvernement, figurent en bonne place Puteaux, Neuilly-sur-Seine, Courbevoie, Levallois-Perret, Le Raincy. Dans ce domaine-là aussi, le gouvernement confirme que sa politique consiste à prendre au plus grand nombre pour donner aux plus riches.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don