En Sarkozie

Politis  • 4 mars 2010
Partager :

La Poste célèbre sa privatisation

Le changement de statut de La Poste lundi est « un jour de célébration », affirme Christine Lagarde, lyrique, tandis que les dirigeants du postier ont commémoré l’événement sans trop regarder à la dépense. Une pleine page de pub a été publiée dans les quotidiens nationaux et régionaux et signée en petits caractères : « La Poste, société anonyme au capital de 1 000 000 000 d’euros. » En tête de la pub, cette phrase : « L’histoire de La Poste a été écrite par les Français et les postiers rassemblés autour du service public. » Sans doute un beau bras d’honneur adressé aux 2,3 millions de personnes qui ont répondu « non » au changement de statut et à la privatisation de La Poste.

Partage des tâches

Le groupe Axa vient d’acheter pour la ville de Chantilly onze pièces de porcelaine de la manufacture des princes de Condé, pour un total de 90 000 euros. Si cette société a l’habitude de sauver des trésors nationaux, c’est la première fois qu’elle aide une collectivité locale à récupérer une partie de son histoire.
Que son maire soit ministre du Budget n’y est sans doute pas pour rien. Mais, à en croire Le Parisien (27 février),
Éric Woerth n’aurait pas réussi à récupérer ces pièces sans « l’aide de sa femme, Florence, dont la profession consiste à gérer les portefeuilles de grandes fortunes » , notamment celle de Liliane Bettencourt. Le bouclier fiscal mis en œuvre par monsieur profite aux clients de madame. Joli partage des tâches.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don