Courrier des lecteurs 1097

Politis  • 8 avril 2010 abonné·es

Le président de la République est décidé à s'attaquer à la délinquance. Deux décisions courageuses sont en préparation : supprimer les allocations familiales aux parents qui ne tiennent pas leurs enfants et… leur rémunération aux ministres qui ne poursuivent pas les patrons voyous.

Paul Oriol, Versailles

La vérité n’est toujours pas dite sur les harkis à travers les émissions de télévision et reportages divers. Il y a une loi du silence pour ne pas écorner l’image du général de Gaulle. Ce dernier a donné l’ordre au ministre des Armées de ne pas rapatrier ces gens engagés à servir le drapeau français, auquel ils avaient prêté serment de fidélité. Le Président a jugé que cet afflux massif de combattants sur le sol de notre pays pouvait compromettre la paix civile. On les a désarmés et abandonnés sur place (j’en ai été le témoin), et les quelques milliers qui ont pu être sauvés le doivent à beaucoup d’officiers qui ont contrevenu aux ordres et les ont fait embarquer pour la France ; Mais il y en a eu 30 000 ou 40 000 voués au massacre par les gens du FLN. Comment un ancien militaire a-t-il pu livrer à l’ennemi ceux que l’on appelait les « franco-musulmans » et qui se sont battus à nos côtés, appelés du contingent ou rappelés ? Je ne porte pas de jugement sur ceux

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Courrier des lecteurs
Temps de lecture : 7 minutes