Entendu

Politis  • 6 mai 2010
Partager :

« Personne n’évitera la rigueur » après la crise, a averti Alain Minc, sur RTL, le 30 avril, prédisant notamment « une augmentation européenne de la TVA » quand « la reprise sera là » . Ce conseiller de Nicolas Sarkozy estime aussi que « l’affaire des retraites est plus lourde que le problème du déficit de l’État » car « c’est un signe envoyé aux marchés financiers ». Explications : « La politique économique française est aujourd’hui accrochée à un principe : ne pas perdre le triple A que nous donnent les agences de notation et, de ce point de vue, la réforme des retraites est clé, plus clé encore que les affaires budgétaires. » Nous voilà prévenus.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don