Entendu

Politis  • 27 mai 2010
Partager :

Non content d’avoir « interdit » dans sa bonne ville de Nice un « apéro géant » , le ministre de l’Industrie, Christian Estrosi, a profité de son passage sur RTL, dimanche, pour souhaiter que la justice engage des « poursuites » contre « ceux qui ont pris cette initiative » . Sur quelle base juridique ? On ne sait. Mais le ministre n’en a pas moins appelé la célèbre société informatique à collaborer pour que « soient neutralisés » ces dangereux délinquants : « Je fais appel à Facebook pour m’accompagner, pour m’aider […] pour remonter à l’origine de ceux qui ont pris cette initiative [afin] que nous puissions, avec l’aide du procureur de la République, engager des poursuites nécessaires. » Il se croit en Chine ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don