Lu

Le secrétaire général de l’Élysée, Claude Guéant, a préféré s’adresser aux marchés financiers et dans les colonnes du quotidien financier britannique Financial Times, le 21 juin, pour annoncer que l’avenir économique du pays passera par un plan de grande rigueur, dès l’automne. Qualifié par le quotidien de « Cardinal » et d’homme « le plus puissant de France après Nicolas Sarkozy » , Guéant a promis qu’il « y aura d’autres annonces. Nous devons faire plus, bien sûr. Beaucoup plus » , ce qui veut dire que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.