Ah les filles, ah les filles !

Paul Pavlowitch  • 8 juillet 2010 abonné·es

L’autre dimanche mes filles sont arrivées en voiture avec les gosses. Elles sont toutes les deux divorcées et elles travaillent. Personnellement j’ai pu faire ce que j’aimais – ce qui n’est pas sérieux –, et jamais je n’ai divorcé car toujours ma femme m’a séduit. Pour mes filles c’est différent. L’une a un amant, l’autre un nouveau mari. Après six cents kilomètres d’autoroute, elles étaient épuisées, pas les garçons. Ils hurlaient «

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Digression
Temps de lecture : 5 minutes