Ici

Politis  • 8 juillet 2010
Partager :

Le procès de la banlieue

La cour a statué. Les cinq hommes âgés de 23 à 30 ans accusés d’avoir tiré sur des policiers en novembre 2007 à Villiers-le-Bel ont été condamnés à?des peines allant de trois à quinze ans de prison. « C’est un message adressé aux délinquants » , a déclaré le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux.
La défense avait demandé l’acquittement, faute de preuves. Ces violences étaient intervenues au lendemain de la mort de deux jeunes de la ville percutés par une voiture de police. L’enquête n’ayant pas donné de résultat, un « appel à témoin » a été lancé, récompenses à la clé. L’accusation s’est basée sur des témoignages anonymes, ce que permettent les lois Perben et que critiquent les avocats, craignant abus et manipulations. De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer un verdict fondé sur un système de « délation » face à un « dossier vide ». Michel Konitz, un des avocats de la défense, juge « insensé qu’on en arrive à accepter des preuves au rabais parce que la sécurité publique n’est pas assurée ».

Le géant Casino veut la peau du Fakir

PDG de Casino, 63e fortune de France et ancien patron de Moulinex, Jean-Charles Naouri n’a pas apprécié le dossier du mensuel Fakir  (juillet-août 2010) : « Scandale : un PDG traqué, il avait vendu la France à la finance. » Sous cette une, le journal raconte le parcours de Naouri, les tribulations d’anciens de Moulinex et des « gérants de petits Casino » à l’AG du groupe. Le riche homme et le groupe Casino, « victimes d’un véritable acharnement médiatique piloté par le journal Fakir », ont saisi la justice et réclamé 75 000 euros au p’tit canard militant. Commentaire du Fakir  : « On le sait bien, en dix années d’enquêtes, que notre journalisme est un sport de combat », qui dérange les grands de ce monde.

Un calendrier très contraint

Les députés vont devoir sprinter pour amender le projet gouvernemental sur les retraites. Connu seulement sous la forme d’un avant-projet, le texte définitif du projet de loi du gouvernement sera adopté en conseil des ministres le mardi 13 juillet. Éric Woerth le présentera ensuite à 11 h 30 devant la commission des Affaires sociales. Les députés auront jusqu’au samedi 16 juillet à 17 heures pour déposer leurs amendements, soit guère plus de deux jours ouvrés, le 14 juillet étant férié.

Les échos
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don