En deux mots

Olivier Brisson  • 9 septembre 2010
Partager :

Dans un État de droit, un juge doit laisser en liberté quand il n’y a ni élément
matériel, ni aveux, ni témoins directs.
Dans un État policier, le président
de la République trouve ça anormal.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don