Lu

Politis  • 2 septembre 2010
Partager :

Laurent Fabius a trouvé le mot d’ordre qui peut unifier toute la gauche et jeter des millions de nos concitoyens dans la rue. Il faut, dit-il dans le Monde daté du 28 août, « déconstruire la gesticulation » . La « gesticulation », c’est évidemment celle de Nicolas Sarkozy. Mais n’est-il qu’un « gesticulateur » ? Sa politique économique et sociale n’est-elle pas celle du Medef ? Sa politique sociétale n’est-elle pas celle du Front national ?
Au-delà du caractère abscons de la formule et de sa folle abstraction (essayez donc de « déconstruire » une gesticulation !), on aperçoit là une volonté manifeste de dépolitiser le débat. Dommage, on a connu Fabius mieux inspiré. Dans le débat sur le TCE , par exemple.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don