Lu

Politis  • 30 septembre 2010
Partager :

Pour Denis Olivennes, le gouvernement et le PS « ont en commun de raisonner à système de retraite inchangé. Et c’est dommage ». Seul contre tous, le directeur du Nouvel Obs prône dans son édito (23 septembre) une « révolution » . «  L’édifice de 1945 est à la fois trop général, trop illisible et trop inéquitable » , juge-t-il avant d’imaginer « un régime de retraite » qu’il présente comme « unique et égalitaire » , où « chacun choisirait de partir à l’âge qui lui convient » mais avec « une très forte prime aux durées longues de cotisation » . Un système par points, donc, pour une « révolution » déjà défendue par… le MoDem.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don