Vu

Politis  • 2 septembre 2010
Partager :

La mairie du IIIe  à Paris doit accueillir depuis ce jeudi une exposition destinée à « changer l’image d’Israël ». Les responsables de la campagne « BDS » (Boycott, désinvestissement, sanctions) ont reproché au maire socialiste, Pierre Aïdenbaum, dans une lettre, de soutenir « la promotion d’un gouvernement d’extrême droite ».
Cette exposition souhaite mettre en lumière « toutes les ressources et solutions que l’État d’Israël a créées afin de résoudre les grands problèmes de l’eau, irrigation, santé, éducation, intégration, agriculture en terrain difficile, etc. ».
Mais, demandent les auteurs de la lettre, « évoquera-t-elle les “solutions” adoptées par Israël qui consistent en la confiscation des ressources aquifères des territoires occupés à son profit, au détriment des villages palestiniens asséchés ? […] Montrera-t-elle l’empoisonnement des terres des Bédouins du Néguev, l’enrôlement des lycéens dans les chantiers de destruction d’un de leurs villages, en juillet dernier ? » On attend la réponse.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don