Là-bas

Politis  • 11 novembre 2010
Partager :

Colonisation israélienne

La chef de la diplomatie de l’Union européenne, Catherine Ashton, a demandé mardi aux autorités israéliennes de revenir sur leur décision de construire de nouveaux logements juifs dans le secteur arabe de Jérusalem. « Les colonies sont illégales en vertu du droit international », a-t-elle rappelé. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est, lui, dit « préoccupé » . Les États-Unis ont exprimé leur « profonde déception » . So what ? Et après ? Après, rien comme d’habitude, ni sanction ni même de résolution de l’ONU. Israël a décidé lundi un programme de construction de 1300 logements juifs dans le secteur arabe de Jérusalem. Un nouvel empiètement qui réduit l’objet même de toute négociation.

Harper et Israël

En tout cas, le nouveau plan de colonisation des territoires palestiniens par Israël n’émeut pas le Premier ministre canadien, Stephen Harper. Celui-ci a estimé, lundi, avoir payé le prix de son soutien à Israël lorsque son pays a été devancé par le Portugal à l’élection, le 12 octobre, d’un nouveau membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies. Harper n’est pas loin de considérer qu’il s’agit là d’une manifestation intolérable d’antisémitisme. Bref, Israël n’est jamais sanctionné, mais c’est le Canada qui est puni.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don