L’abandon

Je n’ai pas le goût des anniversaires, des dates, des commémorations, j’ai le goût d’aimer, de demeurer dans l’admiration, dans la fidélité des liens, des échanges, je voudrais que rien ne passe, que rien ne cède, que les accompagnements durent. Ainsi je ne voudrais en rien sacrifier à ce grand rituel médiatique de l’anniversaire de la naissance de quelqu’un, de cette expansion commerciale, indifférente, sans doute intéressée, que l’on constate aujourd’hui autour de Jean Genet, né le 19 décembre 1910, il y…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.