Lu, vu, entendu

Politis  • 16 décembre 2010
Partager :

LU

François Baroin a sans doute voulu se faire mousser dans le Journal du Dimanche (12 décembre). Le ministre du Budget a juré que le bilan des poursuites contre les évadés fiscaux est « très positif ». « Nous avons encaissé un milliard d’euros de droits et de pénalités. Nous avons fait revenir en France 7 milliards d’euros de capitaux. » Beau palmarès ! Si ce n’est que l’évasion fiscale est estimée entre 15 et 20 milliards d’euros, rappelle le Syndicat national unifié des impôts, qui ajoute que la fraude fiscale représente au total entre 40 et 50 milliards. Le ministre n’a rien dit en revanche des milliers d’emplois supprimés à Bercy, dont ceux des services chargés du… contrôle fiscal.

VU

Sur plusieurs chaînes, on a pu voir samedi Benoît Hamon, porte-parole du PS, mener la charge contre Marine Le Pen, depuis la convention de son parti, après l’amalgame de fifille entre musulmans et occupants. « Marseille a été libéré par les Algériens. Marine Le Pen juge que les petits-enfants des libérateurs de Marseille [la 3e division d’infanterie algérienne, NDLR] sont des occupants quand sa famille politique, l’extrême droite française, elle, était du côté de la Collaboration » , a déclaré le socialiste. De son côté, le chef de l’UMP, Jean-François Copé, préfère coller à la roue xénophobe de Marine Le Pen en proposant de rouvrir le débat sur l’identité nationale tout en vilipendant le projet « égalité réelle du PS » : un projet « gauchiste et archaïque » , selon lui… Les UMPistes voient décidément des gauchistes partout en ce moment.

ENTENDU

Il est des serviteurs de l’État qui ont le sens de la neutralité républicaine. Sur  France Info , le 10 décembre, le préfet de l’Allier, Pierre Monzani, tentait de justifier la retenue abusive d’un syndicaliste par les gendarmes lors d’une visite de Nicolas Sarkozy dans le département, fin novembre. « Je dis aux gauchistes qui essayent d’utiliser cet événement : “Vous n’y arriverez pas et vous êtes des minables.” » Dans un entretien téléphonique avec lamontagne.fr, le sulfureux préfet racontait avoir lui-même été interpellé pour avoir collé des affiches à Neuilly et ne pas s’en être plaint : « La différence entre les gaullistes que nous sommes, que nous étions, puisqu’un préfet se doit d’être neutre, c’est que nous, on est sport. » Gaulliste, magnanime et neutre. On n’aurait pas mieux résumé le personnage.

Les échos
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don