Sauvons le soldat Manning !

Ce Bradley Manning pourra toujours se vanter d’avoir semé une belle zizanie dans les relations internationales. C’est ce jeune soldat préposé aux renseignements sur une base irakienne qui aurait, dit-on, fourni à WikiLeaks les centaines de milliers de télégrammes de source diplomatique américaine dont la divulgation a mis en émoi la terre entière. Le site, qui s’est fait une spécialité de publier des documents secrets, nous abreuve depuis lundi d’une nouvelle livraison : quelque 250 000 notes réputées…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.