Ici

Politis  • 17 février 2011
Partager :

Hausse du coût du travail dans le CAC 40
En ces temps de stigmatisation du coût du travail, les entreprises du CAC 40 ne sont pas trop regardantes sur la hausse des rémunérations des grands patrons. L’étude annuelle du cabinet Proxinvest a indiqué que ceux-ci ont empoché en moyenne 928 000 euros en 2009 contre un peu plus de 864 000 euros l’année précédente. Un coup de pouce de 7 % qui fait que ces heureux dirigeants sont les mieux payés d’Europe et ne souffrent pas trop de la crise. Le même cabinet a constaté une « gouvernance défectueuse » et des « rémunérations excessives » en citant les cas de la Société générale, de Total et de Renault. En clair, les patrons sont énergiquement contre toute baisse du coût du travail… Pour eux, bien sûr.

NPA net et PS brut
Dans ses « réponses à la crise », seul texte un tant soit peu programmatique à avoir été approuvé à son congrès par une majorité de ses adhérents, le NPA écrit qu’« il y a urgence à augmenter les salaires de 300 euros, à garantir que pas un revenu ne soit inférieur à 1 500 euros net, à opérer un rattrapage des salaires féminins ». En juillet 2006, les militants du PS avaient adopté un projet pour la présidentielle de 2007 qui prévoyait de porter en cinq ans le Smic à 1 500 euros brut. La différence entre le brut et le net justifie-t-elle l’excommunication de tous ceux qui discutent avec le PS ?

Israël vu par l’Express
Le journal de Christophe Barbier n’a pas la réputation d’être franchement hostile à Israël. Ce serait même plutôt le contraire. Il n’est pas inintéressant dans ces conditions de voir comment l’Express illustre un dossier publié sous le titre « Israël face au réveil arabe ». En une, une soldate (blonde), le regard déterminé, ajuste son casque. En pages intérieures, le dossier s’ouvre sur la photo d’un soldat israélien harnaché, fusil-mitrailleur au poing, devant un commerçant palestinien qui semble atterré. Plus loin, c’est une chaîne de soldats casqués encadrant des musulmans en prière. Tout est dit de la représentation de ce pays. N’accablons pas l’Express. C’est sans aucun doute une part de vérité.

Les échos
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don