En Sarkozie

Politis  • 10 mars 2011
Partager :

Guéant la menace

De la frontière franco-italienne, dans les Alpes-Maritimes, où il s’est rendu le 5 mars, Claude Guéant, nouveau ministre de l’Intérieur, a demandé aux Italiens de « retenir les personnes qui se présentent chez eux et qu’ils reprennent celles qui leur sont renvoyées » , précisant que, sur les 436 migrants clandestins, pour la plupart des Tunisiens, arrêtés en février dans ce département, 250 avaient été reconduits en Italie. Et si les Italiens ne les retiennent pas, on les envahit ?

Ah, les racines…

À des journalistes qui lui demandaient si le but de la visite de Nicolas Sarkozy au Puy-en-Velay, haut lieu de la chrétienté, était de se différencier de DSK, Laurent Wauquiez a répondu : « Dominique Strauss-Kahn est à Washington, il a sûrement une très belle maison qui donne sur le Potomac. Ce n’est pas la Haute-Loire, ce n’est pas ces racines-là. » On peut être ministre, major de l’agrégation d’histoire et cultiver le maurrassisme comme le rural Christian Jacob.

Rebelle, mais pas trop

Candidat dans le canton nord de Neuilly, dont il est le maire depuis 2008, Jean-Christophe Fromantin s’affiche volontiers comme le candidat « anti-système » Sarkozy et UMP. Des Hauts-de-Seine, il dit que « ce département donne une image calamiteuse de la politique » . Mais confie à Paris Match (24 février) que, s’il n’est « pas à l’UMP » , il est « de droite » et « ne joue pas contre [son] camp » . « Si Nicolas Sarkozy se présente à un second mandat, je ferai naturellement campagne pour lui. » À Neuilly, la rébellion a des limites.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don