Ici

Morano découvre le vote FN Le Front national « n’est pas un phénomène franco-français, mais une tendance qui touche la majorité des nations européennes dans un contexte de crise économique grave , veut croire Nadine Morano dans un entretien à Libération (22 mars). Il y a une responsabilité de toute la classe politique » . Air connu : si tout le monde est responsable, personne ne l’est vraiment. D’ailleurs, poursuit-elle, « le vote FN reste un vote de transgression, d’exaspération mais pas d’adhésion » . Et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.