Ici

Politis  • 7 avril 2011
Partager :

Les femmes (voilées) à la maison

Pour faire respecter l’interdiction du voile intégral, le ministère de l’Intérieur a préféré biaiser. Dans une circulaire parue le 31 mars, avant l’entrée en vigueur de la loi le 11 avril, le niqab n’est pas cité. Seront prohibés les vêtements « ne laissant pas apparaître les yeux » ; les femmes ne seront pas obligées de retirer leur tenue, mais invitées avec « diplomatie et pédagogie » à montrer leur visage ; aucune garde à vue n’est prévue, mais une amende de 150 euros et un contact avec le procureur de la République en ultime recours. En revanche, la liste des lieux d’interdiction est longue comme le bras : parcs, jardins, commerces, restaurants, préfectures, mairies, théâtres, cinémas, gares, services publics, établissement de santé, musées, bibliothèques et salles de sport. En gros, restent les cafés, la rue et la maison.

Des peaux de bananes pour Hulot

C’est un avant-goût des joies de l’arène politique pour le futur ex-animateur de TF 1 : en place du tapis rouge qu’il escomptait, ce sont des peaux de bananes que le conseil fédéral d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) a jetées sous ses pas de candidat quasi déclaré à la présidentielle. Il voulait la primaire en septembre, pour gagner du temps, ça sera le 24 juin (et le 9 juillet si second tour) ; il voulait que tout sympathisant puisse y participer, seuls les 14 000 adhérents d’EELV pourront voter. Ces dispositions, inverses au « consensus » qui semblait s’être dessiné, favorisent-elles Eva Joly ? En tout cas, Hulot menace désormais de zapper la primaire ! Un caprice auquel personne ne croit : politiquement suicidaire, pour lui et l’écologie.

Plan com’

Trop de pressions ? Lors de l’examen de la réforme des lois de bioéthique le 30 mars, la commission des Affaires sociales du Sénat a décidé de lever l’anonymat sur les dons de gamètes et d’autoriser la recherche sur l’embryon sous conditions. Cette décision intervient au lendemain de la parution d’une étude sur les cellules souches embryonnaires, qualifiée de « première scientifique » par son auteur, Marc Peschanski, directeur scientifique de l’Institut I-Stem d’Évry, un des plus grands complexes de recherche sur l’embryon en Europe. « Un plan com’ savamment orchestré », affirment certains. La commission a également supprimé un alinéa limitant le diagnostic prénatal (DPN) aux conditions médicales qui le nécessitent. Droit à l’information ou dépistage forcené ?

Le démenti de Mélenchon

Parvenir à faire se rencontrer Jean-Luc Mélenchon et Olivier Besancenot, c’est le petit exploit réussi par Regards, qui publie ce mois-ci le script de cet échange savoureux autour de la révolution et de l’anticapitalisme. Et récolte au passage ce scoop : « Je n’irai dans aucun autre gouvernement que celui que je dirigerai », déclare le coprésident du PG, démentant ainsi ceux qui font courir le bruit qu’il irait dans un gouvernement PS.

Les échos
Temps de lecture : 3 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don