Là-bas

Politis  • 14 avril 2011
Partager :

L’assassinat de Juliano Mer-Khamis

Il était un symbole. Acteur et metteur en scène, né d’une mère juive et d’un père arabe israélien, Juliano Mer-Khamis a été abattu par deux tireurs masqués, le 4 avril, dans le camp de réfugiés de Jénine. Grande figure du combat pour les droits des Palestiniens, il dirigeait le théâtre de Jénine créé par sa mère pendant la première Intifada (1987-1995). Le théâtre avait été détruit par l’armée israélienne en 2002. Rebaptisé Théâtre de la Liberté, l’établissement avait rouvert en 2006. Juliano était aussi l’auteur d’un superbe documentaire en hommage à sa mère : les Enfants d’Arna .

-Lire aussi sur Politis.fr : Palestine : le père du Théâtre de la liberté Juliano Mer-Khamis assassiné

C’est vraiment pas le Pérou !

Une oligarque de droite contre un militaire nationaliste… Keiko Fujimori affrontera Ollanta Humala au second tour de l’élection présidentielle péruvienne. La première, soutenue par la droite, est la fille de l’ancien président Alberto Fujimori, condamné à 25 ans de prison pour violations des droits humains pendant ses mandats (1990-2000). Le second, qui séduit les classes populaires andines, est un ancien officier de l’armée. À la tête du « bataillon antisubversif 313 », il est suspecté d’avoir procédé à des tortures et à des exécutions en 1992, pendant la guerre contre la guérilla du Sentier lumineux. Il est passé par la tristement célèbre École des Amériques, « l’école des dictateurs », où la CIA et des spécialistes français de la contre-insurrection formaient les cadres des escadrons de la mort des dictatures sud-américaines.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don