Contre-nature

La tempête, le bruit et la fureur. New York, une chambre d’hôtel, une accusation. Tout ce chahut autour de ce que l’on ignore, tout ce tintamarre, ces images, ces commentaires, jour après jour. Cela ne m’intéresse pas en soi. Ce n’est pas exactement de cela que je voudrais parler. Ce qui m’intéresse, c’est que j’y vois d’abord et avant tout un grand laboratoire qui vaut pour tous, un observatoire, une fenêtre sur un vœu pieu : « la présomption d’innocence », cette pétition de principe, ce postulat qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.