En Sarkozie

Politis  • 28 juillet 2011
Partager :

Abus de long-courriers
Nicolas Sarkozy et la délégation qui l’accompagnait ont utilisé trois avions long-courriers pour se rendre à Bruxelles (à 250 km de Paris) au sommet des chefs d’État et de gouvernement de la zone euro, le 21 juillet. Outre l’Airbus A330-223 « Air Sarko one », deux Falcon 7X au rayon d’action de 11 000 km étaient stationnés jeudi sur l’aéroport de Zaventem, a constaté l’agence Belga. Sarko a bien mérité de figurer au sixième rang du classement des plus grands émetteurs de CO2 parmi les « grands de ce monde », effectué par le magazine Terra Eco.

Interdiction sans trêve

Les préavis de grève à Air France ont inspiré à Lionnel Luca, député UMP des Alpes-Maritimes, une proposition de loi visant à interdire la grève durant les périodes de grands départs ou de retours de vacances. Comme ce pilier de la Droite populaire et ses amis estiment qu’avec les 35 heures les Français sont perpétuellement en vacances, on devine que l’interdiction n’aurait pas de trêve.

Cher divorce

Jean-Louis Borloo est en train de découvrir qu’on ne quitte pas l’UMP sans subir de représailles. Considérant que le Parti radical a rompu unilatéralement la convention qui le liait au parti de Nicolas Sarkozy pour toute la durée de la législature, ce dernier refuse de verser aux radicaux la dotation annuelle d’un million d’euros qu’il leur reversait chaque année, les privant de 77 % de leur budget. L’UMP envisage même de « réclamer la rétrocession des dotations annuelles versées au Parti radical depuis 2007 »…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don