Ici

Politis  • 21 juillet 2011
Partager :

Boycott d’Israël : une victoire importante

Des organisations pro-israéliennes, dont Avocats sans frontières de l’inévitable William Goldnadel (photo), ont été déboutées de leur plainte contre Olivia Zemor, défendue par Me Antoine Comte, dans l’affaire du Carrefour d’Évry. Le 6 juillet 2009, des militants proches du Capjpo avaient demandé aux clients de ce supermarché de « boycotter les produits made in Israël ». « Invitation à la discrimination », s’étaient indignées les organisations pro-israéliennes. La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a jugé que « la critique d’un État ou de sa politique ne saurait être regardée comme portant atteinte aux droits de ses ressortissants sans affecter gravement la liberté d’expression dans un monde désormais globalisé ».

Médecine du travail : avis de décès

La médecine du travail issue du Conseil national de la Résistance n’est plus… Loin de remédier à la disparition programmée des médecins du travail – dont les trois-quarts ont plus de 50 ans –, la proposition de loi adoptée le 8 juillet est, selon la quasi-totalité des organisations syndicales, un copié-collé des desiderata du Medef : transfert de la présidence des services de santé au travail aux employeurs, recours à des professionnels de santé dont le statut ne garantit pas l’indépendance, missions concentrées sur la « gestion des risques » au détriment de la prévention… Ce grand bond en arrière orchestré par Xavier Bertrand, ministre du Travail et de la Santé, intervient alors même que les maladies professionnelles augmentent et que la souffrance au travail est devenue un phénomène majeur de notre société.

Contre la règle d’or

Les grandes manœuvres continuent autour de la réforme constitutionnelle qui doit inscrire l’obligation d’un retour à l’équilibre budgétaire. Le Parlement (Sénat et Assemblée nationale) a adopté le 13 juillet la fameuse « règle d’or », comme le souhaitait Nicolas Sarkozy. Et François Fillon s’est dit favorable à la tenue du Congrès à l’automne. Du coup, sans attendre la rentrée, les partis de gauche (Fase, Alternatifs, NPA, PCF, PCOF, PG), sans le PS, quelques syndicats (CGT-Finances, Solidaires), Attac et la Fondation Copernic, font circuler un texte depuis le 17 juillet, intitulé : « Non à la soumission aux marchés financiers. » Ils appellent les citoyens et les parlementaires à se mobiliser contre « la constitutionnalisation de l’austérité », au cas où Nicolas Sarkozy oserait convoquer le Congrès à Versailles.

Les échos
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don