En Sarkozie

Politis  • 8 septembre 2011
Partager :

Muselier au chaud


Renaud Muselier vient être nommé à la tête de l’Institut du monde arabe par Nicolas Sarkozy en remplacement de Dominique Baudis, nommé en juin Défenseur des droits. Ce dernier avait été épinglé il y a un an par l’Urssaf pour 36 000 euros de notes de frais non justifiées. Ce qui donne une idée des avantages de ce « fromage de la République ». Ils permettront au député UMP de Marseille, qui attend depuis dix ans de succéder à Jean-Claude Gaudin à la mairie, de patienter encore.


Klarsfeld logé


Le président de « la République irréprochable » a décidé de retirer à Dominique Paillé la présidence du conseil d’administration de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii), huit mois après sa nomination. L’ancien porte-parole de l’UMP, qui a lui-même annoncé son limogeage, ne doute pas qu’il est motivé par son « engagement aux côtés de Jean-Louis Borloo ». Il devrait être remplacé par Arno Klarsfeld, déjà récompensé l’an dernier d’un poste de conseiller d’État.


Versailles en cadeau


Catherine Pégard, conseillère politique de Sarkozy à l’Élysée, prendra le 30 septembre la présidence du château de Versailles, en remplacement de Jean-Jacques Aillagon, débarqué avant la fin de son mandat pour une mise à la retraite d’office le jour de ses 65 ans. La nomination à ce poste d’une ancienne journaliste qui n’a aucune expérience de gestion d’un organisme culturel est critiquée. Mais, à la cour, on ne discute pas de la faveur du roi.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don