Steve Jobs, héros capitaliste

C’est plus en qualité de gourou d’une nouvelle religion que pour son génie technique que le fondateur d’Apple, mort le 5 octobre à l’âge de 56 ans, a reçu les hommages du monde entier. Steve Jobs a contribué au développement de l’informatique personnelle, grâce à l’intuition de l’interface graphique et de la souris, mais ne fut-il pas avant tout un génie commercial ? Grâce au design et à la robustesse de ses appareils, il a sacralisé l’objet technologique comme personne. Prix de vente élevés, forte…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.