Tintin en Roumanie

Arno Klarsfeld, le tout nouveau directeur de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), s’est rendu récemment en Roumanie pour une sorte de voyage d’études. Après trois heures d’avion et une visite organisée dans le quartier Ferentari, le fief de la communauté rom dans la capitale roumaine, l’avocat à roulettes demandait un Nurofen à l’ambassadeur. « J’ai vu des familles de huit enfants qui vivent dans une pièce. Ce n’est pas bien. On ne fait pas huit enfants quand on n’a qu’une pièce…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents