Copé se lâche... mais c’était « off »

Dans une interview accordée à Carole Barjon, du Nouvel Observateur , mise en ligne le 1er novembre, Jean-François Copé lève le voile sur les arrière-cuisines de la Sarkozie. Extrait : « Je n’avais aucune raison de désavouer Rachida Dati , dit le secrétaire général de l’UMP. Si je devais désavouer toutes les personnes de ma famille politique qui critiquent untel ou untel, je n’aurais pas fini. » « Tout de même, elle y est allée très fort contre Fillon… » , insiste la journaliste. « Je n’ai jamais entendu…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.