Puteaux, ville de beauté

Politis  • 24 novembre 2011
Partager :

La députée-maire UMP de Puteaux (Hauts-de-Seine), Joëlle Ceccaldi-Raynaud, qui s’était illustrée récemment en faisant acheter tous les exemplaires du Canard enchaîné diffusés dans sa ville, parce que l’hebdo la mettait en cause dans une affaire de pots-de-vin, est à nouveau sous les feux de la rampe. Christophe Grébert, chef de file MoDem de l’opposition municipale, a révélé que 16 élus UMP de la ville habitent dans des logements sociaux, lesquels comptent 3 000 dossiers en attente. La dame a expliqué qu’ils avaient emménagé avant son élection. C’était du temps de son père, Charles Ceccaldi, dont elle était la 1re adjointe ! Christophe Grébert dénonce « une mafia corse » qui a mis la ville « en coupe réglée » depuis quarante-deux ans. Mais, selon lui, « nous en voyons les derniers soubresauts »…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don