Rigueur juste

Politis  • 10 novembre 2011
Partager :

Le jour où François Fillon présente son deuxième plan d’austérité, c’est d’abord « l’improvisation » d’un gouvernement « pris de court par le ralentissement de la croissance » que dénonce François Hollande dans Libération (7 novembre). Le Premier ministre dramatise l’état des finances publiques ? Le candidat du PS estime que les mesures du gouvernement ne seront « pas suffisantes » avec une croissance sous les 1 %. Le député de Corrèze, qui affirme crânement « je ne suis pas un contre-Président, je suis le prochain » , défend lui aussi la rigueur. Et même une rigueur accrue avec la volonté de lui « donner du sens » . L’alternative, lance-t-il, est uniquement « dans le choix des catégories sociales qui vont devoir subir cet effort supplémentaire » . Parions qu’il nous vantera bientôt la « rigueur juste »…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don