Nucléaire passoire

Lundi matin, une dizaine de militants de Greenpeace sont parvenus à entrer sur le site de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, la plus proche de Paris. Une action qui a mis dans l’embarras le gouvernement et l’UMP : « C’est assez irresponsable de prendre des risques avec sa vie et la vie des autres » (Sarkozy). « Si nos centrales présentaient un danger, pourquoi en faire un terrain de jeux ? » (Estrosi). Selon un cadre de la centrale, « tout s’est passé conformément aux procédures, tel que cela…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.