Un régime qui cible les enfants

Politis  • 8 décembre 2011
Partager :

La révolution avait démarré par les enfants, lorsque les forces de sécurité avaient torturé plusieurs d’entre eux, originaires de Deraa, pour avoir dessiné des graffitis, soulevant l’indignation de la population. Un bilan de l’ONU fait aujourd’hui état de 307 morts d’enfants depuis mars dernier, dont 56 rien qu’en novembre, la plupart tués par les forces de sécurité. Plusieurs observateurs, dont la haute-commissaire aux Nations unies, Navi Pillay, affirment d’autre part que cibler les enfants est une stratégie du régime pour déclencher une guerre civile. Lundi, la Syrie a accepté l’envoi d’observateurs sur son territoire, à la demande de la Ligue arabe, qui avait gelé les transactions commerciales avec le pays. Mais ce ne serait pas la première fois que Damas ne respecte pas un accord…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don