Xavier, arrive ici… Il faut que je te parle deux minutes

En 2004, tu as été nommé au gouvernement. Pour nous, c’était une catastrophe locale ; pour toi, une opportunité nationale.

Xavier, arrive ici, il faut que je te parle deux minutes. Sache mon cher Xavier que j’étais subjugué jusqu’au vertige quand tu as adhéré à l’âge de 16 ans au RPR. On était en 1981, nous étions jeunes et cons, nous ne pensions qu’aux filles et tu as été le seul du lycée à lutter contre les chars soviétiques. Xavier, merci d’avoir été là. Après le lycée, tu as obtenu une maîtrise de droit public et un DESS d’administration locale. J’étais fasciné. Ça sent tout de suite la bonne humeur à toute vapeur. Je n’ai…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.